Bouillon Pigalle (Paris) : nouveau mais déjà marquant

L’auteur de ces lignes a visité quatre ou cinq fois Bouillon Pigalle depuis l’ouverture de l’adresse. A chaque fois, et c’était le cas lors de notre dernier passage il y a quelques jours, le même constat : tout est impeccablement maîtrisé malgré les 800 à 1 500 couverts quotidiens. Les œufs mayonnaise à moins de…
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page