Mise en bouteille des premiers vins issus de variétés résistantes françaises : faut-il lever son verre ?

Coup de com' ou révolution dans la vigne (et le verre) ?
Boire un petit verre de vin, c’est agréable mais issu de variétés résistantes françaises, c’est vraiment mieux ? Alors que l’Union de caves coopératives audoises Foncalieu s’apprête à commercialiser en 2019 les premiers vins à base d’Artaban - un cépage résistant aux maladies de type oïdium et mildiou -, on s’interroge chez Atabula sur son intérêt gustatif... Alors, coup de com’, ou véritable révolution dans le verre ?
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)

LES PRIX ATABULA


LA PLATEFORME ATABULA


ATABUL'À TABLE


FOOD'S WHO