Cocorico nombriliste et autistique : les Prix des Grandes Tables du Monde récompensent… les Français !

Le monde ne s'arrêterait-il pas à la France pour les Grandes Tables du Monde ?

L’association des Grandes Tables du Monde compte plus de 174 restaurants présents dans 25 pays. Une association internationale comme il y en a peu en France, ouverte sur le monde, valorisant le « principe d’émotions » pour « créer vos moments de bonheur » selon le site Internet de l’association. La belle affaire.

Ouverte sur le monde, mais pas trop quand même. Car, en réalité, Les Grandes Tables du Monde, c’est la France ! Toujours sur le site officiel de l’association, la recette du restaurant (« le restaurant, c’est la générosité chevillée au corps et au cœur, du bonheur à foison et des souvenirs en pagaille ») a été « empruntée » par le monde entier à… la France. La France, la France, rien que la France donc. D’ailleurs, rappelons que le président, les deux vice-présidents, le délégué général et le trésorier sont…. Français. Et l’emblème de l’association est un coq dessiné par Jean Cocteau.

Mardi 9 octobre, les Prix de l’association ont été remis à Marrakech à l’occasion de leur 64e congrès. Meilleur pâtissier du monde pour Christelle Brua (Pré Catelan) ; meilleur directeur de salle du monde pour Denis Courtiade (Plaza Athénée) et meilleur restaurateur du monde pour Paul Pairet (Ultraviolet). Il n’y a que le prix du meilleur sommelier qui échappe à un Français et part en Italie, pour Giorgio Pinchiorri.

Les Grandes Tables du Monde s’arrêteraient-elles à la France ? Il faut croire. Tout se passe ici et pas ailleurs, dans un nombrilisme inquiétant. Le reste du monde n’existerait-il pas ? Pour une association qui revendique haut et fort la défense du patrimoine culinaire et de l’art de vivre dans toute sa richesse, il y a comme un hic. Cette année, l’association s’est engagée pour une plus grande présence des femmes dans la gastronomie ; peut-être qu’elle devrait déjà s’engager pour un plus grand respect de la diversité des talents à travers le monde. Sauf à vouloir se renommer « Les Grandes Tables du Monde français ».

________

Sur le même sujet David Sinapian, président de l’association des Grandes Tables du Monde : « Redonner une place centrale au restaurateur » / Les Grandes Tables du Monde : l’OPA ratée d’Alain Ducasse

________

Pratique → Lien vers le site Internet des Grandes Tables du Monde

________

Photographie → © Kris Maccotta

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Comment peut-on avoir autant de pouvoir en étant aussi incompétent ? J’ai eu en face de moi un amateur. Je me suis levé pour quitter la pièce et il est revenu me chercher au moment où j’allais passer la porte du bureau. La nouvelle direction du Michelin n’a pas le niveau d’un Bernard Naegelen (Directeur du guide Michelin jusqu’en 2000, ndlr) »

_________

Marc Veyrat au sujet de son entretien avec Gwendal Poullenec à la suite du retrait de sa troisième étoile dans les colonnes du Point / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...