Cocorico nombriliste et autistique : les Prix des Grandes Tables du Monde récompensent… les Français !

Le monde ne s'arrêterait-il pas à la France pour les Grandes Tables du Monde ?

L'association des Grandes Tables du Monde compte plus de 174 restaurants présents dans 25 pays. Une association internationale comme il y en a peu en France, ouverte sur le monde, valorisant le « principe d’émotions » pour « créer vos moments de bonheur » selon le site Internet de l’association. La belle affaire.

Ouverte sur le monde, mais pas trop quand même. Car, en réalité, Les Grandes Tables du Monde, c’est la France ! Toujours sur le site officiel de l’association, la recette du restaurant (« le restaurant, c’est la générosité chevillée au corps et au cœur, du bonheur à foison et des souvenirs en pagaille ») a été « empruntée » par le monde entier à… la France. La France, la France, rien que la France donc. D’ailleurs, rappelons que le président, les deux vice-présidents, le délégué général et le trésorier sont.... Français. Et l’emblème de l’association est un coq dessiné par Jean Cocteau.

Mardi 9 octobre, les Prix de l’association ont été remis à Marrakech à l’occasion de leur 64e congrès. Meilleur pâtissier du monde pour Christelle Brua (Pré Catelan) ; meilleur directeur de salle du monde pour Denis Courtiade (Plaza Athénée) et meilleur restaurateur du monde pour Paul Pairet (Ultraviolet). Il n'y a que le prix du meilleur sommelier qui échappe à un Français et part en Italie, pour Giorgio Pinchiorri.

Les Grandes Tables du Monde s'arrêteraient-elles à la France ? Il faut croire. Tout se passe ici et pas ailleurs, dans un nombrilisme inquiétant. Le reste du monde n’existerait-il pas ? Pour une association qui revendique haut et fort la défense du patrimoine culinaire et de l’art de vivre dans toute sa richesse, il y a comme un hic. Cette année, l’association s’est engagée pour une plus grande présence des femmes dans la gastronomie ; peut-être qu’elle devrait déjà s’engager pour un plus grand respect de la diversité des talents à travers le monde. Sauf à vouloir se renommer « Les Grandes Tables du Monde français ».

________

Sur le même sujet David Sinapian, président de l’association des Grandes Tables du Monde : « Redonner une place centrale au restaurateur » / Les Grandes Tables du Monde : l’OPA ratée d’Alain Ducasse

________

Pratique → Lien vers le site Internet des Grandes Tables du Monde

________

Photographie → © Kris Maccotta

OPINION

LES DERNIERS ARTICLES

ATABULAB, LE LAB' D'ATABULA

LE CLUB ATABULA+

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LES PRIX ATABULA


LA PLATEFORME ATABULA


ATABUL'À TABLE


FOOD'S WHO