Kiffe les vieux, c’est eux qui vont le plus au restaurant

Les "plus de 50 ans" vont de plus en plus au restaurant, et ils dépensent plus !
Puisque les jeunes ne rêvent que de fast-food, de street-food et autre food alternative, les restaurateurs doivent compter sur les vieux. Ils sont de plus en plus nombreux, ils ont du temps et, sauf Macronite aiguë, ils possèdent une petite retraite qu’ils aiment dépenser en se faisant plaisir.

La preuve avec cette étude réalisée par le cabinet d’étude NPD Group, et publiée le mardi 9 octobre, qui tend à montrer que, dans un cas sur trois, c’est un consommateur âgé de plus de 50 ans qui réserve une table au restaurant. Certes, c’est minoritaire ; mais une minorité active puisque cette catégorie de population – nous parlons de « vieux » avec un immense respect, et simplement par commodité de langage… – est en progression de 8% dans la fréquentation des tables françaises (restauration assise) entre 2012 et 2017. Inversement, si l’on englobe tous les segments de la population, la fréquentation est en baisse de 4% pour la même période.

Représentant près de 35% de la population française, les seniors pèsent pour 20% de toutes les visites de la restauration hors domicile. Sur le marché global de la restauration, leurs visites sont en hausse de 5% entre 2012 et 2017. Mieux encore, leur ticket moyen dépensé est supérieur de 15% par rapport à la moyenne de la restauration à table. Selon NPD Group, les 50 ans et plus commandent davantage de plats que la moyenne, en s’offrant une entrée, un plat et un digestif ou un café. Ces gastronomes expérimentés ne s’en tiennent pas qu’à cette trilogie. Dans un cas sur deux, ils commandent une boisson alcoolisée, alors que la moyenne française est d’un cas sur trois.

________

Sur le même sujet Quel est le prix moyen d’un plat dans les restaurants trois étoiles français ?

________

Photographie → © Photo by Stéphane Delval on Unsplash

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Comment peut-on avoir autant de pouvoir en étant aussi incompétent ? J’ai eu en face de moi un amateur. Je me suis levé pour quitter la pièce et il est revenu me chercher au moment où j’allais passer la porte du bureau. La nouvelle direction du Michelin n’a pas le niveau d’un Bernard Naegelen (Directeur du guide Michelin jusqu’en 2000, ndlr) »

_________

Marc Veyrat au sujet de son entretien avec Gwendal Poullenec à la suite du retrait de sa troisième étoile dans les colonnes du Point / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...