Coup de coeur – Solides (Toulouse) comme Carlier

« Il faut arrêter de croire que Paris est le centre du monde culinaire »
Le bougre. Avec sa tignasse, son sourire et son bagout saccadé, Simon Carlier peut voir loin. Car, ici, l’assiette est pleinement aboutie, travaillée comme il faut et parfois renversante de bonheur. Parfois simple comme un aspic de tomate assaisonné à la perfection, parfois asiatisant avec un simple bouillon renversant (un souvenir du chef qui buvait « le même » dans le buffet de la gare de Chiang Rai), toujours délicat comme le poisson accompagné de ses câpres croustillantes et de ses coques, l’art culinaire de Simon Carlier fait des merveilles. De la longue série de services proposés dans le cadre du menu carte blanche, pas un n’a laissé insensible. Comme souvent, les réticences peuvent venir des desserts un petit moins aboutis, mais […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)

PUBLICITÉ


SNACK & STREET


PUBLICITÉ


LA PLATEFORME ATABULA