McDo bad buzz

Le recyclage chez McDo ? Peut beaucoup mieux faire
Pour McDonald’s, les dernières semaines ont été chargées en termes de présence médiatique. Il y a d’abord eu cette petite « victoire » dans le procès qui oppose le géant américain à Grégory Gendre, maire de la petite ville Dolus d’Oléron, engagé – comme un irréductible gaulois contre les Romains – dans un combat judiciaire pour empêcher l’implantation d’un McDonald’s sur sa commune.

C’était juste avant la diffusion, jeudi dernier, d’un numéro de l’émission « Envoyé spécial » dénonçant le laxisme de certaines grandes enseignes de restauration rapide – dont McDo fait partie – vis-à-vis de la gestion des déchets et de leur recyclage. Comme pour respirer un peu, la firme de Chicago annonçait dans le même temps sa nouvelle campagne publicitaire, réalisée par l’agence DDB, dans laquelle McDonald’s dit adieu au « M » de son logo pour célébrer le grand retour du M, un de ses burgers emblématiques / Lien vers l’article de 20minutes.fr / Lien vers l’article de Francetvinfo.fr / Lien vers l’article de lareclame.fr

________

Lien → Lien vers l’article de 20minutes.fr / Lien vers l’article de Francetvinfo.fr / Lien vers l’article de lareclame.fr

________

Sur le même sujet McDo promet des burgers sans additifs aux Etats-Unis  / McDo va investir 5,3 milliards d’euros pour moderniser ses « restaurants » américains

________

Photographie → © DR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Si on avait ébauché le sujet en montrant qu’ils pouvaient être à l’origine de produits qui allaient améliorer la santé humaine, les gens auraient compris l’intérêt des OGM ! La génétique moderne et notamment le Crispr-Cas permettent d’effectuer des changements ciblés sur des gènes. Certains gènes de la tomate sont par exemple très bénéfiques pour augmenter le taux d’antioxydants dans le fruit, mais ils ne sont pas exprimés, car la plante n’en a pas besoin. On peut maintenant réveiller ces gènes, dans une optique de bienfaits de santé pour les humains. Il faut prendre le meilleur de l’agriculture traditionnelle et biologique et le meilleur de la science moderne, sans rien exclure. »

_________

Louise Fresco, ex-dirigeante de la FAO et aujourd’hui présidente de la Wageningen University & Research (Pays-Bas) interrogée au sujet de l’alimentation dans les colonnes du Point. / Lire l’entretien sur Le Point

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...