La gastronomie italienne en plein essor mais minée par l’agropiraterie

La contrefaçon alimentaire, une activité très lucrative dans la Botte
L’agroalimentaire italien est en train de conquérir le monde. Lors des huit premiers mois de 2018, il a connu une croissance sans précédent avec des exportations dépassant les 28 milliards d’euros, soit une augmentation de 3,4 % par rapport à 2017 selon la Coldiretti (principal syndicat agricole transalpin). Les fruits et légumes et le vin caracolent en tête, et deux tiers des exportations se font vers les pays de l’Union européenne (majoritairement vers l’Allemagne). Vers la France, elles ont cru de 7,4% sur les premiers mois de 2018. Le tableau serait idyllique sans l’agropiraterie, c’est-à-dire « l’utilisation abusive des mots, couleurs, images, dénominations et recettes qui rappellent l’Italie mais n’ont rien à voir avec la réalité nationale » selon la […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)

PUBLICITÉ


SNACK & STREET


PUBLICITÉ


LA PLATEFORME ATABULA