Douce Steiner (Sulzburg, Allemagne) : avec un tel prénom…

Elle s’appelle Douce Steiner et elle est la seule femme doublement étoilée d’Allemagne. Avec un tel prénom… Cela valait bien un détour de ce côté-ci du Rhin, à une époque où la bien-pensance de quelques élites revendique le #metoo à toutes les sauces. Dans une petite salle aux murs blancs recouverts de tableaux au choix contestable et de larges tapis au sol posés sur le parquet ciré,  les deux serveuses assurent un service de proximité : longs échanges avec les tables, franches rigolades, discussions à distance sans que cela ne gêne personne, l’ambiance est à la gargote, bien plus qu’un « gastro » de province ankylosé par des codes d’une autre époque. Cela n’enlève rien au professionnalisme de la salle : le vin est servi juste avant que le verre ne soit vide, la corbeille de pain est remplacée quand il faut. Des petits détails qui montrent que la bonhomie du service n’exclut pas le coup d’œil acéré et précis.

L’assiette, elle, navigue en eau calme, rassurante, sans extravagances. La cuisine n’est ni féminine, ni masculine. Elle se contente d’être bonne sans être envoûtante, sans fausse séduction, sans faux-semblant. Ce qui touche ici, c’est l’évidence de la franchise. Quand la serveuse hésite sur le nom d’une herbe, elle le dit tout haut, sans avoir peur de perdre le texte appris par cœur comme on le voit trop souvent dans les restaurants prétentieux. La cheffe passe en salle saluer son petit monde, son père de grand chef, passé il y a fort longtemps dans les cuisines du Lancaster (Paris) a fait de même quelques minutes avant. Une table familiale par excellence. Elle s’appelle Douce Steiner, et cela sonne bien, à défaut de résonner longtemps.

________

Sur le même sujet Découvrez toutes les tables de la rubrique Atabul’à table

________

Pratique → Hôtel-restaurant Hirschen – Douce Steiner – Hauptstrasse 69, Sulzburg (79295), Allemagne – Lien vers le site Internet

________

Photographie → © FPR

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
Afficher les commentaires (2)
  • Les chefs qui officient en chambres et tables d’hôtes auraient aussi le droit de citer sur ATABULA !!! La main mise sur les pléiades de chefs étoilés devient HAS BEEN !!! Donc à quand un tout autre regard sur ce monde parallèle ???

    • Bonjour Jacques,
      Merci pour votre retour.
      Nous sommes preneurs d’informations sur les chefs en tables d’hôtes également, n’hésitez pas à nous contacter
      A bientôt

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page