La transition vers les œufs alternatifs : la filière se prépare

Filière de l’oeuf : à l’écoute du marché et des attentes des convives, les professionnels se mobilisent pour mieux répondre à leurs attentes. Un critère de choix prédominant : le mode d’élevage. Cocotine fait le point et s’engage
Publirédactionnel
________

Un macroenvironnement comportemental en mutation, une prise de conscience à facteur exponentiel et une tendance qui ne faiblit pas autour des régimes alternatifs. À mesure que ces ingrédients mijotent à feu doux dans la cocotte minute de la RHD, les approvisionnements des grands acteurs de la distribution ont changé d’ADN. Et force est de constater qu’on ne se contente plus de proposer une alternative, au nom du sacro-saint « choix du consommateur ». Dans la filière de l’œuf, l’alternative a manifestement laissé place au remplacement : l’œuf de poules en cage, tombé dans la désuétude, cède sa place à un œuf alternatif, à l’amont plus éthique, plus respectueux du bien-être animal, en phase avec l’exigence d’une alimentation à découvert.

Le convive a tranché : son œuf sera alternatif

La filière de l’œuf met les petits plats dans les grands et se prépare activement à une transition qualifiée d’irréversible et d’immuable par la profession. Un joyeux barnum qui prend de l’ampleur, à fortiori lorsque l’on sait que la France caracole en tête des pays producteurs d’œufs en Europe avec 15 milliards d’unités en 2017 (+4,3% par rapport à 2016, une performance qui vient rassurer après une petite croissance de 1% en 2016), pour satisfaire une demande massive de 220 œufs par an et par personne, soit 17 unités de plus que la moyenne européenne. Aujourd’hui, la production est encore dominée par la cage aménagée (63,3%), mais l’état des lieux bouge à vue d’œil. En 2017, les élevages alternatifs ont encore grignoté du terrain. Ils constituent désormais 37% du parc, soit 4 points de plus qu’en 2016 et deux fois plus qu’en 2002. Et le consommateur se montre réceptif, puisque les 8 premiers mois de l’année 2018 ont connu un engouement autour de l’œuf alternatif :

  • +9,9% pour les œufs issus des poules élevées au sol ;
  • +7,8% pour les œufs de plein air ;
  • +3,2% pour les œufs bio.

2018 est donc l’année du basculement, puisque les achats des ménages en volume ressortent une égalité parfaite entre la part des œufs standards (50%) et des œufs alternatifs (50%). Les péripéties de la transition vers l’œuf alternatif, symbole de la mutation profonde des comportements alimentaires, sont densément documentées dans un livre blanc proposé par Cocotine ici.

Pour que l’éleveur ne soit pas la variable d’ajustement de la transition

En coulisse, on s’active pour être à la hauteur de l’enjeu économique et sociétal. Objectif : répondre aux nouvelles exigences des ménages et des convives, consolider le lien avec un consommateur qui a répondu présent et maintenir la souveraineté alimentaire et la compétitivité de la France en la matière. Mais derrière les effets d’annonce, il y a des éleveurs et des familles. C’est pourquoi le groupe d’aucy, s’appuyant sur les valeurs d’entraide et de solidarité de sa coopérative, implique les clients et les acteurs bancaires pour que l’éleveur ne soit pas la seule variable d’ajustement de la conversion. « Avec mes collègues éleveurs de poules, nous nous sommes endettés en moyenne de 2,5 millions d’euros pour mettre nos exploitations aux normes en 2012 (pour passer à la case aménagée imposée par l’UE, ndlr). Nous prévoyons de rembourser ces emprunts d’ici 2025, mais il serait impossible de le faire avant, sauf à mettre la clé sous la porte. La démarche du groupe d’aucy nous laisse du temps (passage au tout alternatif à l’horizon 2025, ndlr) et c’est important parce que derrière tout effet d’annonce, il y a des familles qui doivent vivre de leur métier tout en le faisant évoluer », explique David Joubier, éleveur de poules pondeuses et président du groupement de producteurs d’œufs du groupe d’aucy (Cocotine).

________

À télécharger

________

Sur le même sujet Œuf « frais » et « extra-frais » : un engagement fort, un investissement conséquent

________

Photographie → © DR

OPINION

LES DERNIERS ARTICLES

ATABULAB, LE LAB' D'ATABULA

LE CLUB ATABULA+

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

PUBLICITÉ


SNACK & STREET


PUBLICITÉ


LA PLATEFORME ATABULA