Quand l’Afrique mise sur l’agriculture pour réduire son déficit commercial vis-à-vis de la Chine

Le marché chinois de plus en plus ouvert aux nouveautés
En fin de semaine dernière était organisée à Shanghai la première foire internationale chinoise des importations. « L’économie chinoise commence à changer : par exemple, on a vu une croissance de plus de 45% pour le vin venu d’Afrique du Sud. Maintenant beaucoup de Chinois commencent à importer du thé kényan. Les plus grands exportateurs de thé sont ici à la foire : Ketepa Tea, Kericho Gold ou Melvins Tea, ils sont tous ici », explique un vendeur de thé kényan à RFI. Surtout, la demande des importateurs chinois en matière de produits agricoles (surtout pour les oléagineux) augmente à cause de la guerre commerciale engagée entre les États-Unis et la Chine. Dans ce domaine, les pays africains n’ont pas […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant. Pour des abonnements groupés, contactez-nous par mail (contact@atabula.com) ou par téléphone (0143152617)