Ouverture du bar Le 1802, nouveau temple de la dégustation de rhum à Paris

Le nouvel âge d'or du Rhum se concrétise à Paris, au bar Le 1802

Nul ne conteste qu’aujourd’hui le rhum connaisse un nouvel âge d’or. De ce postulat est née l’idée d’ouvrir, à Paris,  un bar proposant le plus grand choix de références à la dégustation en Europe : Le 1802.

________

Longtemps, les bars d’hôtels se sont majoritairement tenus en retrait des nouvelles tendances insufflées par le renouveau du cocktail. Cette époque semble désormais révolue, comme l’atteste l’ouverture au sein du Monte Cristo d’un nouveau bar, Le 1802. Ainsi baptisé en hommage à l’année de naissance d’Alexandre Dumas dans l’île de Saint Domingue (aujourd’hui Haïti), l’établissement a pour ambition d’offrir la plus grande collection de rhums à la dégustation d’Europe avec, à terme, près de 500 références, parmi lesquelles des embouteillages réalisés uniquement pour le lieu. Plus largement, le 1802 souhaite embrasser totalement l’univers de la canne à sucre en proposant également un choix de clairins (manière de rhum agricole typique d’Haïti) et de cachaças brésiliennes. Rare et insolite, le bar dispose d’un extracteur de jus de canne, bénéficiant ainsi de vesou frais à consommer immédiatement ou pour la confection de certains cocktails. La sélection de ces eaux-de-vie de canne a été confiée à l’un des meilleurs connaisseurs du sujet en la personne d’Alexandre Vingtier, auteur, notamment, du livre 120 rhums et co-fondateur du magazine spécialisé Rumporter. En outre, l’établissement devrait continuer de s’agrandir, avec l’ouverture prévue en mars 2019 d’une salle de dégustation et d’un fumoir proposant un choix raisonné des meilleurs cigares.

La carte du bar, abondante, se décline selon plusieurs catégories : les dégustations de rhums, parmi lesquelles figurent dix intemporels (Bielle ambré de Marie-Galante, Appleton 21 ans jamaïquain, Plantation Guyana 2005…), dix « rhums du moment » (Habitation Velier Last Ward 2007, Karukera select casks 2009 ou Savanna Lontan Grand Arôme réunionnais) et quatre propositions de plateaux thématiques (rhums doux, secs de mélasse, Antilles françaises et tour du monde en fûts spéciaux). Les cocktails, quant à eux, se partagent entre « les grands classiques revisités » : Ti Punch au rhum infusé à la sauge, Rum Old Fashioned ou Negroni savamment « twisté »  et « Les créations uniques 1802 », parmi lesquelles figurent le « Sainte Marie de calva » (rhum vieux agricole, pommeau de Normandie, shrub de pommes, citron vert, jamaican bitter et aqua faba) ou le « Honsu Island (rhum japonais, saké, thé au riz grillé, huile de citron jaune). Pour les collectivistes, un Punch bowl (1,5 litre) à partager est possible. Enfin, un « club Monte Cristo » réservé à cent membres exclusifs permet de participer à de nombreuses manifestations (ateliers, master class, cours de mixologie…) et de recevoir quatre bouteilles par an soigneusement sélectionnées.

Le cadre, quant à lui, invite au voyage sans surjouer la carte de l’exotisme. A l’entrée, les oiseaux en vitrine ont revêtu leurs plumages de carnaval. Un grand bar rectangulaire, en bois sombre orné de carreaux de faïence, d’ « azulejos », affirme son influence latine américaine. Opportunément situé au centre de la pièce, il permet aux clients d’apprécier le savoir-faire de la bartender Morgane Poirot, que les nombreuses bouteilles de rhums surplombent. Ailleurs, quelques plantes vertes savamment disposées accompagnent de confortables fauteuils au bleu évocateur de l’eau des Antilles, ainsi que de grands canapés rouges. Serait-ce en hommage au rocou dont les indiens Caraïbes aimaient à s’enduire le corps ?

________

Sur le même sujet Don Papa : opération séduction bien marketée du rhum philippin / Les amoureux du rhum se retrouvent au Rhum Fest Paris du 7 au 9 avril / La consommation hors domicile de gin et de rhum a explosé en 2017

________

Pratique → Le 1802, Hôtel Monte-Cristo, 20-22 rue Pascal, Paris (5e arr.) - Ouvert du lundi au dimanche, de 18h à 1h du matin - Cocktails : 12 euros, plateaux de dégustation de 20 à 30 euros - www.hotelmontecristoparis.com

________

Photographie → © Agence Skiss / Webcom

OPINION

LES DERNIERS ARTICLES

ATABULAB, LE LAB' D'ATABULA

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.