Chef consultant : un modèle à bout de souffle

Hier très recherché, le consulting des grands chefs est manifestement en perte de vitesse partout dans le monde. Trop cher, trop vu et revu, trop goûté, trop impersonnel, le chef consultant est prié de récupérer ses couteaux et de repartir avec ses recettes et ses grosses enveloppes.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.
Un commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.