Les Pyrénées françaises et espagnoles alliées pour promouvoir une gastronomie transfontalière

La mise en place de circuits courts à l'étude
TOAST
________

Depuis 2016, le Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT), la Chambre d’Agriculture des Hautes-Pyrénées et la mairie de la ville de Huesca (capitale de la province du même nom en Haut-Aragon) portent le projet « Fait en Pyrénées », dont l’objectif est de créer une « gastronomie pyrénéenne » transfrontalière. Cela passe par la valorisation des produits locaux et des circuits courts, dans un milieu montagnard où les conditions de transport et de commercialisation ne sont pas optimales. Il s’agit pour ce territoire escarpé mais riche en produits de qualité d’améliorer le lien rural-urbain en mettant notamment en place des marchés de producteurs dans les principaux pôles urbains d’un côté à l’autre de la frontière. Après une première réunion à la Chambre de commerce et d’industrie de Tarbes (Hautes-Pyrénées), une seconde est prévue à Huesca les 23 et 24 mars prochains. Le projet est doté d’un budget total de près de 1,4 million d’euros.

________
SUR LE MÊME SUJET La gastronomisation des Hauts-de-France est lancée
________
PHOTOGRAPHIE→ © DR
________
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »exm1_newsroll_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...