Il faut expliquer pourquoi le guide Michelin va arroser la France de ses étoiles !

« Jamais le guide France n'avait reçu autant de nouvelles tables étoilées d'un coup » : décryptage critique d'une petite phrase qui en dit long
DÉCRYPTAGE / OPINION
________

C’est une petite phrase qui a excité toute la France gastronomique. « Jamais le guide France n’avait reçu autant de nouvelles tables étoilées d’un coup ». Ainsi parlait Gwendal Poullenec il y a quelques jours. Le nouveau directeur des guides Michelin pouvait ainsi envoyer un signe positif à tous les chefs de France qui attendent impatiemment la sélection 2019, dévoilée le lundi 21 janvier. Reste à savoir pourquoi le cru 2019 s’annonce exceptionnel.

Remettons le calendrier, et rappelons-nous la cérémonie du guide Michelin 2018. Dans une volonté d’événementialisation, mais aussi et surtout pour éviter les fuites, la direction du Michelin avait prévu une nouvelle organisation : faire venir un maximum de chefs à la cérémonie, mélangeant les chefs récompensés et, disons-le, des chefs figurants qui sont venus pour claquer des mains et taper la bise. Sauf que certains l’entendaient autrement. Être invité(e) à la sortie du guide, c’est synonyme de récompense. Repartir les mains vides et la queue basse, avoir fermé son restaurant et pris des billets de train juste pour cela, ça fait court… Toujours aussi mauvais en communication, le Bibendum n’a pas su expliquer ce choix, tout à fait respectable au demeurant. D’ailleurs, il reproduit ce même schéma en 2019, ce qui semble tout bonnement incroyable : des chefs invités repartiront sans prix et sans nouvelle étoile. Niveau d’information des chefs ? Zéro ou presque. En 2018, le Bibendum n’avait pas pu prévoir la gronde qui a suivi. Du coup, les inspecteurs et, surtout, Michael Ellis ont du éteindre le feu et…. promettre.

Alors, oui, la France est dynamique sur la scène culinaire (la sémantique du communiqué est déjà trouvée !), avec une nouvelle génération qui réinvente le restaurant, avec des « anciens » qui maitrisent et perpétuent une cuisine plus classique. De Lille à Marseille, le renouveau est là. Et nul doute que le Michelin va récompenser des tables qui méritent leur étoile. Mais il faut aussi le dire : cette année, le guide est dans une opération de rattrapage par rapport à l’an dernier. Tout Michelin qu’il est, le Bibendum ne peut pas se permettre de se mettre à dos des chefs mécontents et qui se sont sentis floués, surtout à une époque où le guide mise tout sur les chefs pour sa communication. Voilà aussi pourquoi la scène française va s’enrichir d’un grand nombre de nouvelles tables étoilées. Reste à savoir leur nombre exact et… lesquelles.

________
SUR LE MÊME SUJET Découvrez tous le dossier Michelin 2019
________
PHOTOGRAPHIE→ © DR
________
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »exm1_newsroll_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »custom_title_widget_exm1″][/siteorigin_widget]
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.