Comment la haute gastronomie réinvente ses codes pour ne pas disparaître

C’est la loi de l’offre et la demande. Puisque le client a changé, il fallait qu’elle s’adapte, évolue, change. Elle, c’est cette haute gastronomie qui a été sommée de se réinventer, sauf à se faire littéralement engloutir par une offre culinaire débridée, techniquement irréprochable, avec un sourcing identique et des cadres qui collent à la mode et aux tendances. Alors, oui, la haute gastronomie n’est plus la même que celle de nos grands-parents. Le luxe d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui et, disons-le, personne ne s’en plaindra. Atabula a listé 21 grandes évolutions, du mot « Accord » jusqu’à « Veste ».