« Il faut un cerveau pour faire marcher les mains » : entretien avec Joël Mauvigney, président des Rabelais des Jeunes Talents

Son objectif : revaloriser l'artisanat et l'apprentissage des métiers de bouche
Alain Ducasse se lance dans l'or noir avec sa Manufacture de Café. Torréfiés et moulus sur place, les cafés seront travaillés par par un "cafelier" : Vega Viraswami (double champion de France de torréfaction et troisième du dernier championnat du monde de la discipline). En fonction de la variété, l'expresso coûtera entre 2,5 euros et 15 euros.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.
Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.