En Chine, naissance du fugu sans poison

La Chine travaille actuellement sur des élevages sélectifs des poissons fugu afin de faire disparaître de leur organisme la toxine mortelle. Deux sous-espèces seraient aujourd'hui inoffensives selon l'un des directeurs de l'entreprise April Puffer (qui détient plusieurs fermes d'élevage).
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page