Instituts privés élitistes et formation publique en déshérence : le modèle français de formation peine à répondre aux besoins de la restauration

Victime depuis des années d’un manque criant de main d’œuvre, le monde de la restauration traîne son absence d’attractivité comme un boulet. La formation, elle, fait un grand écart...
Victime depuis des années d’un manque criant de main d’œuvre, le monde de la restauration traîne son absence d’attractivité comme un boulet. La formation, elle, fait un grand écart dangereux.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.