Pour les restaurants, l’impact des gilets jaunes « pire qu’avec Charlie »

Trois professionnels basés à Paris témoignent de l’impact du mouvement des gilets jaunes qui secoue la France chaque semaine depuis le 17 novembre 2018. Yannick Alléno, chef-propriétaire de Ledoyen « La restauration parisienne a morflé dans son ensemble avec les gilets jaunes. Chez nous en décembre, nous étions à moins 100 000 euros par rapport à…
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page