À Montréal, le monde sucré se raffine plutôt bien

Fini le gros gâteau bourré de sucre et d’additifs, voilà venu le temps d’une pâtisserie plus fine et équilibrée grâce à quelques acteurs qui révolutionnent l’offre sucrée à Montréal. Pendant longtemps, les Montréalais mangeaient du sucre pour le sucre. Point de délicatesse, point de finesse : la pâtisserie fine n’existait pas et les boulangeries-pâtisseries de…
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page