La gastronomie de Montréal bouillonne mais cherche encore son identité culinaire

Ça ouvre, ça ferme, ça se cherche : la scène culinaire de Montréal est en pleine ébullition depuis une grosse dizaine d’années. De nombreux restaurants se lancent dans la...
Ça ouvre, ça ferme, ça se cherche : la scène culinaire de Montréal est en pleine ébullition depuis une grosse dizaine d’années. De nombreux restaurants se lancent dans la grande compétition, suivant en cela une tendance mondialisée à la restauration de qualité. Mais l’émergence d’une véritable identité québécoise dans l’assiette reste encore aussi timide que prometteuse.  À la question de savoir depuis combien de temps le secteur de la restauration à Montréal est entré dans une phase d’expansion qualitative, tout le monde s’accorde à dire, à la louche, que cela date d’il y a une dizaine d’années. Parmi les points de départ identifiés, il y a incontestablement l’ouverture du restaurant Joe Beef en 2005. Son chef, David McMillan, revendique une […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.