Stéphane Modat, chef et militant pour la viande de chasse au Québec

Depuis plus de deux ans, le chef Stéphane Modat se démène pour autoriser la consommation de viande de chasse dans les restaurants québécois. Ses arguments, gustatifs, politiques, historiques et...
Depuis plus de deux ans, le chef Stéphane Modat se démène pour autoriser la consommation de viande de chasse dans les restaurants québécois. Ses arguments, gustatifs, politiques, historiques et sociétaux, n’ont pas encore fait mouche. Mais le chef d’origine française, installé à Québec, poursuit un combat plus que légitime. C’est un combat politique et gustatif qu’il n’entend pas faire la fleur au fusil. Stéphane Modat veut mettre la viande de chasse au centre des assiettes québécoises. Problème : elle est aujourd’hui interdite ou presque. Au restaurant, il faut donc se contenter de viandes d’élevage qui aura un goût différent et, surtout, une histoire qui n’en est pas une. « La viande de chasse ne nait pas de nulle part. Cela repose […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.