Cacher ou non cacher : les tribulations de la « nouvelle cuisine israélienne »

De l'émancipation aux règles de la cacherout jusqu'à son retour en force, la "nouvelle cuisine israélienne" cherche sa voie, entre mondialisation et identité culinaire.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page