Mauro Colagreco :
Advertisement

Mauro Colagreco : “Quand je voyage, je fais de la contrebande de graines”

En 2008, deux ans après l’ouverture du Mirazur, Mauro Colagreco et ses équipes ont décidé de se lancer dans la culture de leurs propres légumes. Aujourd’hui, le néo-triple étoilé peut s’appuyer sur plusieurs potagers et un verger sur une surface totale de 2,5 hectares. Au-delà des produits, Mauro Colagreco insiste sur l’engagement pédagogique et écologique…
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page