Mauro Colagreco : « Quand je voyage, je fais de la contrebande de graines »

En 2008, deux ans après l’ouverture du Mirazur, Mauro Colagreco et ses équipes ont décidé de se lancer dans la culture de leurs propres légumes. Aujourd’hui, le néo-triple étoilé...
En 2008, deux ans après l’ouverture du Mirazur, Mauro Colagreco et ses équipes ont décidé de se lancer dans la culture de leurs propres légumes. Aujourd’hui, le néo-triple étoilé peut s’appuyer sur plusieurs potagers et un verger sur une surface totale de 2,5 hectares. Au-delà des produits, Mauro Colagreco insiste sur l’engagement pédagogique et écologique que représente pour lui cette démarche. Atabula – Mauro Colagreco, comment se répartissent les différentes cultures dans vos potagers ? Mauro Colagreco – Le premier potager que nous avons mis en place est situé à 300 mètres du restaurant. On y cultive les légumes qui ont besoin d’une attention particulière dont les petits pois, la cébette ou les tomates. Sur les autres terrains, nous nous […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...