Ce qu’il faut savoir sur le championnat du monde de l’œuf mayonnaise 2019 en 7 points

Lundi 3 juin se déroule à Paris le championnat du monde de l’œuf mayonnaise, organisé par la très sélect Association pour la Sauvegarde de l’Œuf Mayonnaise (ASOM). Candidats de...
Lundi 3 juin se déroule à Paris le championnat du monde de l’œuf mayonnaise, organisé par la très sélect Association pour la Sauvegarde de l’Œuf Mayonnaise (ASOM). Candidats de renom, jury de gala, objectifs du concours… Voici les sept choses essentielles à connaître sur l’édition 2019. 1/ Quel est l’objectif du concours ? Parrainée par le guide Lebey depuis 1996, l’Association pour la Sauvegarde de l’Œuf Mayonnaise (ASOM) s’est fixée pour objectif de préserver « l’authenticité » et la « valorisation des ouvriers et amateurs » fidèles à la transmission de ladite recette aux générations futures. Les candidats sont sélectionnés « à la discrétion » du directoire de l’ASOM qui cible des bistrots et des tables généralement récompensées par « les meilleurs guides gastronomiques ».  2/ Qui sont […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula +. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula +, Abonnement mensuel Atabula + ou Abonnement annuel étudiant.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...