Les éditions Menu Fretin en 10 infos

Date de création, best-seller, nombre de références, collections, projets... Tout savoir des éditions Menu Fretin...

Date de création : janvier 2007


Première publication : Fou de Food, en mars 2007 livrant 44 portraits de chefs ayant participé à l’opération Food France. Orchestrée par Alain Ducasse, elle donnait la possibilité aux jeunes chefs de présenter leur cuisine à la Presse dans les locaux du Plaza Athénée.


Best-seller : Comment faire la cuisine d’Olivier Nasti (MOF 2007) et Les éloges de la cuisine française d’Édouard Nignon (réedition – première édition publiée en 1933)


Nombres de références : environ 150. À savoir que 10 à 20 ouvrages sont publiés chaque année.


Collections : Archives nutritives, Manger/penser (essais), Voyageurs affamés (cartes guides avec une approche pratique et culturelle), revues (MOOC), collection Kawa (textes courts), Cahiers de la gastronomie, livres de chefs, livres pratiques, collection Édouard de Pomiane (médecin chercheur à l’Institut Pasteur)… Si avant de pratiquer la cuisine, il faut avant tout l’explorer puis la comprendre, tous les ouvrages sont catégorisés selon trois axes : « explorer », « comprendre » ou « cuisiner ».


Nombre d’employés : 3


Distribution : dans une cinquantaine de librairies à travers la France, en ligne sur le site des éditions, sur Amazon…


Fourchette de prix : de 5 euros (collection Kawa) à 74 euros (réedition de l’Almanach des Gourmands de Alexandre Balthazar Laurent et Grimod de la Reynière)


Projets : nouvelle collection à venir / nouveaux guides Voyageurs affamés (Athènes, Bordeaux, villes irlandaises…) à paraître avant l’été.


Autres : impression 100% française (imprimerie Chauveau de Chartres)

Sur le même sujetLaurent Seminel, pourquoi avoir créé les éditions Menu Fretin ?

Pratique – 11, rue de Babylone, 28000 Chartres (28) – 0237359658 – contact@menufretin.fr – www.menufretin.fr

Photographie – DR

La plateforme Atabula

Les derniers articles

Opinion

Décryptage

Business

A boire

Tendances & Média

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

« Le Burkina Faso n’est pas le seul pays qui doit faire face à ce double fléau. Dans toute l’Afrique subsaharienne, les gouvernements nationaux sont confrontés à des transformations majeures du régime alimentaire des populations, avec des pénuries d’aliments de base traditionnels et une disponibilité de plus en plus grande d’aliments transformés, option pratique et parfois peu chère. »

_________

Le plaidoyer d’Armand Béouindé, maire de Ouagadougou (Burkina Faso, Afrique) dans les colonnes du Monde pour inciter les villes africaines à s’engager dans une lutte contre la malbouffe. / Lire l’article

  • Un consommateur averti en vaut-il vraiment deux ?

    Il faut bien se rendre à l’évidence, l’être humain se doit de manger régulièrement et pour des raisons qui dépassent la simple gourmandise. Pour assouvir ce besoin vital, il lui faut se procurer des aliments au sein d’une société le plus souvent hyper moderne et organisée autour de l’idée...