Les 10 chiffres-clés du Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2019
Advertisement

Les 10 chiffres-clés du Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2019

Villes oubliées, sans étoile, écarts principaux, records… Voilà les 10 chiffres-clés à retenir du Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2019.

20 375

Fort logiquement, Paris, ville la plus peuplée de France, compte également le plus grand nombre de tables en France : 20 375 restaurants !


88

Derrière Paris (476), c’est Lyon qui compte le plus de tables citées dans le guide Michelin, avec 88 restaurants. Loin derrière, au coude-à-coude : Bordeaux (32) et Nice (31).


7

Pas moins de sept villes présentes dans le classement ne comptent aucun restaurant étoilé : Amiens, Grenoble, Limoges, Saint-Étienne, Toulon, Tours et Villeubanne


3

Où sont les tables triplement étoilées en France ? Pas dans les grandes villes ! Seules trois villes parmi les 30 les plus peuplées de France comptent une table de ce niveau : Paris, Marseille et Annecy (Concernant l’Assiette Champenoise, la table est à Tinqueux).


7

Sept villes ne comptent aucun Bib Gourmand : Aix-en-Provence, Amiens, Angers, Boulogne-Billancourt, Brest, Le Mans, Villeurbanne


22

Chiche le Gault&Millau. Sur les 30 villes référencées, pas moins de 22 ne comptent aucune table récompensée de quatre ou cinq toques. Il n’y a que deux villes qui comptent plus d’une table à quatre ou cinq toques : Paris (15) et Marseille (2)


0

Phagocytée par la grande soeur lyonnaise, Villeurbanne fait quasiment dans le zéro pointé : aucune table référencée dans le Michelin, le Gault&Millau et dans le Fooding. Heureusement, LaFourchette sauve la mise avec six tables notées entre 9 et 10 (soit trois fois plus qu’à Annecy et Clermont-Ferrand…)


4

Quatre villes sans la moindre table référencée au guide du Fooding : Amiens, Boulogne-Billancourt, Le Havre et Villeurbanne


19

C’est une sacrée surprise… Les inspecteurs Michelin adorent Clermont-Ferrand ! Un peu trop peut-être. Ils y ont trouvé pas moins de 19 tables à référencer dans le guide rouge qui sent, ici, fort le pneu. Preuve de leur stakhanovisme : l’écart des tables référencées entre le Michelin et le Gault&Millau est le plus important : +316% dans le « rouge » (19 contre 6).


250%

Autre écart significatif entre les deux principaux guides français : celui de Bordeaux. Contrairement à Clermont-Ferrand (cf ci-dessus), c’est le « jaune » qui se montre généreux avec 80 tables présentes dans le guide, contre « seulement » 32 dans le « rouge ». Ce qui fait un écart de 250%.

Sur le même sujet – Classement Atabula des villes françaises où l’on mange le mieux au restaurant en 2019

Photographie – Photo by JOHN TOWNER on Unsplash

La plateforme Atabula

Spécial Classement des villes françaises où l'on mange le mieux au restaurant 2019

Les derniers articles

Opinion

Décryptage

Business

A boire

Tendances & Média

Haut de page