Étude (Paris) : table de l’entre-deux

Elle est de ses tables dont on entend peu parler. Du genre discrète et efficace, rigoureuse et épurée comme on s’imagine le style japonais. En février 2018, le chef japonais Keisuke Yamagishi y décrochait sa première étoile
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page