Noma de retour en grande pompe ?

On peut sans risque l’annoncer, le restaurant Noma sera ce mardi 25 juin dans la liste du World’s 50 Best Restaurants. Si une quarantième position serait un échec, René Redzepi peut créer l’exploit en décrochant un top 10, voire une première place. 

Dans le 50 Best, René Redzepi est comme à la maison. Il faut dire que le Danois et sa table Noma furent il y a quelques années des habitués du haut de classement. Premier en 2010, 2011, 2012 et 2014, la version originelle de son restaurant s’était trouvée un public et avait su tisser avec la liste un véritable amour. Depuis, la table a fermé, s’est offert un déménagement, quittant un bâtiment historique pour créer de toute pièce un minuscule village expérimental, ancrée dans la gastronomie des terres nordiques et dans les saisons. Une poignée de bâtiments de bois et de verre, où l’expérience client espère dépasser l’assiette. Deux années d’absence (2017 et 2018), au cours desquelles la liste n’aura guère changé. Seule modification : la création des Best Of The Best, liste panthéonique qui réunira les gagnants des précédentes éditions (La première version de Noma y figurera. La seconde sera quant à elle en lice pour la victoire).

De là à lui décerner le statut de favori, il n’y a qu’un pas, que la présence du Mirazur nous empêchera de franchir. Si la table de Mauro Colagreco est en perpétuelle évolution dans le classement et que son arrivée à sa tête ne semble être qu’une question de temps, René Redzepi peut quant à lui profiter de son retour pour marquer le coup et réaliser une grande première : entrer dans la liste en s’offrant directement une place dans le top 10. Toutefois, près d’un an et demi après la réouverture du restaurant, plusieurs questions restent en suspens : La majorité des votants auront-ils eu l’occasion d’aller goûter la cuisine 2.0 de Noma ? L’audace primera-t-elle sur la stabilité à laquelle nous a habitué le classement ?

A noter que le chef danois ne sera pas présent lors de la cérémonie de remise des prix, en raison du lancement ce mardi 25 juin de la saison végétarienne dans son restaurant. 

Sur le même sujet50 Best : quel visage pour le classement 2019 ?, Comment le World’s 50 Best Restaurants a changé la gastronomie mondiale, 2019, année de la consécration pour Mauro Colagreco ?

Photographie

La plateforme Atabula

Les derniers articles

Opinion

Décryptage

Business

A boire

Tendances & Média

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page