Terrasses du Larzac : Terre promise pour néo-vignerons convertis

Ex-responsables financier ou marketing, ex-paysagistes, ex-citadins… Les néo-vignerons alimentent le mythe d’un Eldorado des vins en Terrasses du Larzac. Avec 30 installations ces cinq dernières années, la pépite des AOC du Languedoc confrontée à une hausse des prix du foncier en 2018, reste une terre promise pour les nouveaux convertis.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page