Les vendanges touristiques sous surveillance

Face au développement des vendanges touristiques, l’administration a décidé d’en limiter la définition pour éviter les dérives.


Accroître la fréquentation des régions viticoles et stimuler les ventes de vins, tels sont les objectifs de l’œnotourisme. Cette pratique, mêlant tourisme culturel et tourisme gastronomique connaît un essor considérable en France depuis quelques années. Sous la casquette « oenotouristique », se développe également ce que l’on nomme les vendanges touristiques : le touriste se met dans la peau d’un vigneron, le temps de quelques heures. Présentation du domaine, remise du « kit vigneron » (seau, sécateur…), récolte des raisins, travail au chai et dégustation sont au programme.

Aucune finalité de rendement ni de productivité

Sur le papier, la vendange touristique a tout pour elle : elle est utile, agréable et sent bon le raisin. Sauf que l’administration a pointé le bout de son nez et a vu la chose sous un angle fort différent : ne serait-ce pas du travail dissimulé ? Et comme l’administration a horreur du vide, le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères a alors décidé de procéder à un travail de clarification du cadre juridique dans lequel s’inscrit la pratique des vendanges touristiques. Il a édité un document d’information intitulé Vendanges touristiques et droit du travail à destination des vignerons qui envisagent de proposer cette activité à leurs visiteurs. Parmi les mesures strictes imposées par ce document, nous retrouvons notamment l’obligation de proposer une prestation ponctuelle et limitée dans le temps, qui se déroule sur une superficie réduite du vignoble et qui ne présente aucune finalité de rendement ni de productivité. Pas question donc d’exploiter les touristes dans les vignes françaises ; l’administration veille.


Auteur – Stella Naville


À lire égalementVendanges touristiques et droit du travail sur le site d’Atout France


Photographie – Photo by Mert Guller on Unsplash

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut de page