C’est la question du jour : un Meilleur Ouvrier de France (MOF) peut-il passer d’autre concours après l’obtention de ce titre ? C’est la participation et la victoire de Davy Tissot, chef du restaurant Saisons (Ecully) à l’épreuve du Bocuse d’Or France, et MOF en 2004, qui font se poser cette question-là. Plusieurs professionnels de la restauration s’étonnaient de la présence d’un MOF aux épreuves du Bocuse d’Or France.

Renseignements pris, il s’agit là d’une sorte de légende urbaine : un MOF peut passer librement n’importe quelle épreuve ou concours. Le Comité d’organisation du MOF est parfaitement clair sur la question. Et aucun écrit n’a jamais précisé le contraire. Alors pourquoi une telle croyance ? Difficile à expliquer. Peut-être est-ce simplement parce que l’idée d’être le « meilleur » fait que de nombreux MOF n’ont pas osé se frotter à d’autres épreuves, de peur de dévaloriser le titre en général, et le leur en particulier… À noter également que le MOF est un titre diplômant qui se nomme précisément « Un des Meilleurs Ouvriers de France ». Davy Tissot a donc peut-être levé un tabou et permis un éclaircissement sur une légende qui n’en est plus une. Chers MOF, osez les concours !


En savoir plus Lien vers le site des MOF


À lire également Davy Tissot, vainqueur du Bocuse d’Or France : « J’aimerais dire merci à Monsieur Paul en remportant le Bocuse d’Or »

Bannissons le titre de MOF honoris causa


Photographie – DR

Haut de page