“Aaaah la cuisine anglaise ! Au début, on croit que c’est de la merde et ensuite, on regrette que ça n’en soit pas.” Rapportés par son ancienne ministre Roselyne Bachelot, ces propos adressés à l’ex-Premier ministre anglais Tony Blair lors d’un dîner diplomatique illustrent à la fois le franc-parler et l’appétence pour la bonne chère de Jacques Chirac. Décédé hier, le président de la République s’est fendu de belles saillies gastronomiques tout au long de sa carrière. Aussi gourmandes soient-elles, la politique n’était jamais loin. À Libération en 1995 il déclarait : “Bien sûr que je suis de gauche! Je mange de la choucroute, je bois de la bière…” Une sortie tout aussi hilarante que celle faite en 1977 à L’Auto-Journal : “J’apprécie plus le pain, le pâté, le saucisson, que les limitations de vitesse”, lance celui qui était alors maire de Paris. Prompt à valoriser les terroirs français, Jacques Chirac avait un faible pour les pommes de Corrèze, d’où sa famille est originaire et dont la culture constitue une ressource économique vitale. En 1995, il déclarait non sans auto-dérision : “La pomme est un fruit sympathique et je l’observe tous les jours.”


PhotographieInstagram Fuck Yeah Jacques Chirac

Haut de page