Une publicité de l’enseigne de burger belge, Bicky, représentant un homme frappant une femme qui lui amène le mauvais burger, a entraîné le dépôt de plus de 500 plaintes auprès du Jury d’éthique publicitaire.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page