La rôtisserie : un marché risqué ?
Advertisement
De l’étal du boucher aux brasseries branchées, la volaille peut s’adapter à tous les marchés. Les consommateurs sont ils pour autant prêts à plébisciter ces produits ? Décryptage d’un modèle difficile.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page