Un plat par Florian Bobes (Debriñ, Rennes) – Le kebreizh

Si la gastronomie à table s’étoffe à Rennes, on ne peut pas en dire autant de la street food. Un constat frappant pour Florian Bobes, qui s’est engouffré dans le créneau comme on plante ses crocs dans un kebreizh. Il s’agit d’un pain pita bien croquant et à la mie légère bretonisée par quelques graines de sarrasin torréfiées, au sein duquel tout ce qui est un temps soit peu goûteux et généreux est à même de se glisser. Glissons-y par exemple de l’épaule de cochon bien fondante, quelques petites pommes de terre accompagnées de pleurotes, des pickles d’oignon rouge, le tout homogénéisé par une sauce tomate-oignon rouge très concentrée (pour l’acidité) et une crème de pomme de terre à la teneur en beurre tout à fait illicite. Le clin d’œil au Miznon d’Eyal Shani est assez évident mais Florian Bobes ne rate pas son coup. Les cuissons sont justes, au même titre que l’assaisonnement. C’est bon mais presque trop propre. Pas un morceau de viande qui s’échappe sur le plateau ni de sauce plein les doigts. On attend avec impatience le kebreizh à débordement. 


Pratique – 13 Rue Saint-Georges, Rennes (35) – Site internet du restaurant


Photographie – Instagram de Debriñ

Atabula 2020 - contact@atabula.com
Haut de page