Cure de jouvence, marketing et praticité : la révolution des guides gastronomiques est en marche
Advertisement

Cure de jouvence, marketing et praticité : la révolution des guides gastronomiques est en marche

Changement d’époque, nouveaux comportements, consommateurs affutés : les guides se devaient de faire leur révolution. Le mot est fort mais, disons que les guides gastronomiques mutent pour mieux coller aux attentes d’un mangeur qui ne veut ni être pris pour un pigeon, ni pour un touriste en goguette. Il ne recherche pas non plus de l’exhaustif, mais une sélection qui lui correspond. Il veut du pratique et du contextualisé. Le guide-bible est voué à mourir ; vive le guide identitaire, engagé et ouvert sur un monde qui déborde de l’assiette.

Depuis longtemps, le guide du Fooding a fait ces choix, avec des prix aux noms abracadabrantesques et une identité ultra léchée. Rendez-vous le lundi 4 novembre pour son raout annuel. Même date pour la grande fête annuelle du Gault&Millau qui lui aussi se met au goût du jour : moins d’adresses, des guides dédiés (comme « Le 109 ») ou mieux marketés, à l’instar de sa sélection Pop. Quant au Michelin, sans que personne ne le remarque, il a également démarré une cure minceur : posez côte à côte l’édition 2019 et 2018 du guide France et vous constaterez les effets du régime. À noter bien évidemment les nouveaux guides « food & travel » du Bibendum : des petits livres au look soigné, qui contiennent des adresses, des reportages, des conseils pratiques qui vont au-delà des historiques pictogrammes et des antédiluviens guides verts. Le deuxième en date (après la Corse), dédié à New York, est tout simplement magnifique et donne envie d’aller croquer la grosse Pomme. Autre guide qui vise avant tout la praticité : le Voyageur Affamé. Lancés par les éditions Menu Fretin, ces mini city-guides se déplient astucieusement pour découvrir facilement chaque adresse. Ici, pas de note ou d’étoiles, mais un court texte de présentation. Enfin, dans un autre genre, et n’étant jamais mieux servi que par soi-même, les villes se mettent à créer leur propre guide des tables. Il en est ainsi de Nantes. Rennes y pense et d’autres villes cherchent aussi à valoriser leur patrimoine culinaire en l’éditorialisant le mieux possible.


New York, le guide Food & Travel / de Michelin Voyage / Octobre 2019 / 17,90 euros

Le Guide Fooding 2020 / Disponible début novembre

Guide Gault & Millau 2020 / Disponible début novembre

Le Voyageur Affamé / 8,90 euros / Découvrez tous les guides sur le site dédié


Photographie – DR

Haut de page