Les ruches en ville : trop d'abeilles tuent les abeilles
Advertisement

Face au déclin des abeilles, l’installation de ruches en ville est apparue comme l’une des meilleures solutions. Selon Isabelle Dajoz, chercheuse en écologie de l’université Paris-Diderot, la capitale abriterait 2 500 ruches (la mairie en revendique 700). Cela représente vingt ruches au km2 alors que la moyenne nationale est de trois au km2. “On est allés trop loin en voulant bien faire” déclare-t-elle. Son étude démontre que les abeilles domestiques mettent en péril la survie des autres espèces sauvages. “À partir de trois ruches au km2, cela provoque des interférences avec les pollinisateurs sauvages”. Elle propose donc de retirer des ruches pour rétablir l’équilibre (BFMTV). 


Photographie – Unsplash

Haut de page