Dans son atelier de Bagnolet, les créations s’entassent. De la petite tasse épurée moulée dans sa série anthropomorphiste, au grand vase décorée de coulures d’un bleu explosif, cette multiplication d’émaux multicolores illumine le lieu de stockage, mais aussi de travail d’Aurélie Dorard.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page