Rappelé à l'ordre trois fois par l'inspection du travail, le chef trois étoiles Gilles Goujon a bénéficié d'un régime d'exception grâce à Muriel Pénicaud, qui aurait pris sa défense.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page