Pourquoi avoir créé MoiChef le club ? La réponse de Tristan Laffontas

MoiChef, créateur d’une box permettant à ses abonnés de « cuisiner comme un chef étoilé », vient de créer son club. Fondateur de la startup, Tristan Laffontas, revient sur les objectifs de ce nouveau dispositif.


Atabula – Tristan Laffontas, pourquoi avoir lancé un club en plus de votre box ?

Tristan Laffontas – Mi-2018, j’ai beaucoup échangé avec nos meilleurs clients à l’occasion d’un apéritif. Lorsqu’on leur a demandé comment ils se projetaient, la notion de club est ressortie assez spontanément. C’était lié à l’envie d’appartenir à un groupe de passionnés, de vivre des choses exclusives. Lorsque nous avons évoqué ce sujet en équipe, quelqu’un a émis l’idée que nous pourrions essayer de donner des privilèges aux clients de la box. À l’époque, j’ai appelé Patrick Bertron qui a spontanément proposé une visite des cuisines et un apéro. On s’est dit qu’on pourrait aller beaucoup plus loin en rencontrant de nombreux chefs et producteurs.

Concrètement aujourd’hui, en quoi consiste cette nouvelle offre ?

Chaque membre cotise à un abonnement mensuel pour trois avantages : des ventes privées de produits à prix professionnels, des soft openings et des chef’s table. Ce que je leur propose, c’est de me dire eux-mêmes où ils ont envie d’aller. Le processus de recrutement est très sélectif, nous recherchons de vrais passionnés qui ne veulent pas juste poster une photo sur Instagram. Jusqu’à maintenant, nous n’avons eu à faire qu’à des gens éprouvant une véritable passion pour le produit et la gastronomie.

Combien de membres comptez-vous aujourd’hui ?

Etant donné que le club a été lancé il y a un mois seulement, nous ne communiquons pas sur ce point. Je peux dire que ce club sera nécessairement limité en taille car nous travaillons avec des producteurs qui disposent de quantités limitées.

Comment vos offres sont-elles organisées ?

Concernant les soft openings, il n’y a pas de règle. Les chef’s table ont lieu plus régulièrement au fil des propositions des clients. Quant aux ventes privées, chaque cas est particulier. Période de Noël oblige, une grosse vente va avoir lieu avec quatre ou cinq producteurs. En 2020, nous proposerons moins de produits simultanément mais davantage de roulement. En parallèle, il y aura toujours un ou deux produits de consommation courante comme l’huile d’olive.

Sentez-vous une réceptivité du côté des chefs ?

Ils sont ouverts et ravis de mettre en avant leurs producteurs afin qu’ils continuent à vivre de leur travail en vendant ailleurs qu’au restaurant. Les soft openings sont pour eux l’occasion d’avoir un retour intéressant sur leur cuisine de la part de gens vraiment intéressés par l’assiette. Ce qui est drôle, c’est que nous comptons aussi des chefs parmi nos membres. Cela leur permet de tester des produits.

Quelles sont les conditions tarifaires pour accéder au club MoiChef ?

Ni nous ni les chefs ne prenons de commission car l’objectif est vraiment de créer du lien. Notre rémunération provient de la cotisation des membres qui s’élève à 50 euros par mois ou bien 30 euros par mois avec un engagement annuel. Un engagement à vie est proposé pour la somme de 890 euros.


Pratiquemoichef.fr


Photographie – © Vincent Rochette

Haut de page