Table de la décennie 2010-2020 La Marine (Noirmoutier) : Alexandre Couillon, l’ilien extra-terrestre

Les grandes dates

1999 : à 23 ans, il reprend les fourneaux de la table familiale de Noirmoutier et la rebaptise La Marine. 
2013 : deuxième étoile à La Marine
2017 : Gault&Millau nomme Alexandre Couillon Cuisinier de l’année


Quelques plats

Balade dans le bois de la Chaize ; huître noire « Érika » ; merlan de ligne, chou-rave et lait de chèvre ; langoustine et tomate


Présentation

S’il fallait résumer la cuisine d’Alexandre Couillon en un mot, celui-ci serait sans aucun doute « engagé ». Engagé pour une cuisine et une exploitation des ressources plus responsables, mais aussi pour son terroir. Comme nous l’écrivions en 2018 dans un portrait à son effigie, « Si Noirmoutier compte des seconds-résidents à la plus grande notoriété (Matthieu Chedid et Laurent Boyer pour ne citer qu’eux) ou des entreprises plus florissantes (la coopérative agricole locale et sa production de pommes de terre, acteur aux 15,6 millions d’euros de chiffre d’affaires), c’est bien Alexandre Couillon qui est de fait le meilleur ambassadeur de son île. » Depuis vingt ans, le voilà donc aux fourneaux de l’ancienne table familiale, délivrant une partition marine et végétale, ouvrant aussi la voie à d’autres chefs, eux aussi fanatiques des produits qui les entourent et soucieux de leur écosystème : la Loire pour Christophe Hay, le Nord pour Florent Ladeyn ou encore les terres montagnardes et multi-étoilées de Savoie pour Jean Sulpice. Au quotidien, le quadragénaire soutient donc l’économie locale, en cuisinant les pêches des marins, et se fournit en produits terrestres dans son propre jardin. On aurait pu le placer au rang des cuisiniers-artistes, aux côtés de ses deux homonymes Mazzia et Gauthier, mais c’est avant tout par son travail sur – et pour – l’île de Noirmoutier que le quadragénaire s’est distingué et a su inspirer d’autres chefs et donner vie à des projets similaires, comme peut l’être Äponem, l’auberge étoilée en 2019 d’Amélie Darvas. Voilà tout l’art de redonner vie à des territoires par la gastronomie.


Pratique

La Marine, 5 rue Marie Lemonnier, Noirmoutier-en-l’Île (85) – 02 51 39 23 09 – Lien vers le site Internet de La Marine


Sur le même sujet

La Marine d’Alexandre Couillon : entre sucrosité, réconfort et fragilité / Qui est Alexandre Couillon ? Portrait d’un chef singulier / Pourquoi Alexandre Couillon (La Marine – Noirmoutier) devrait gagner la troisième étoile Michelin en 2019


Agapé Substance / Paris : David Toutain, talent à l’état pur


AM par Alexandre Mazzia (Marseille) : Alexandre Mazzia, le grand penseur de l’audace


Arpège (L’) / Paris : Alain Passard, le révolutionnaire légumier


Astrance (L’) / Paris : Pascal Barbot, l’intime séducteur et grand formateur


Baratin (Le) / Paris : l’hymne bistrotier authentique de Raquel Carena


Bigarrade (La) / Paris : Christophe Pelé, le performeur à pleines bouchées


Grenouillère (La) / La Madelaine-sous-Montreuil : l’émotion sensible d’Alexandre Gauthier


Marine (La) / Noirmoutier : Alexandre Couillon, l’ilien extra-terrestre


Plaza Athénée (Le) / Paris : la haute cuisine naturalisée “naturalité”


Septime (Paris): Bertrand Grébaut, synthétiseur des temps modernes


Photographies – DR

Haut de page