Paris : 22 adresses où manger sur la ligne 1 pendant les grèves

Pendant les grèves, impossible de se rendre au restaurant ? Pas tout à fait. Contrairement aux autres lignes de métro, la ligne 1, automatisée, assure le service habituel. Voilà l’occasion de redécouvrir cette diagonale qui traverse Paris d’est en ouest et sur laquelle on trouve aussi bien des bistrots que des restaurants gastronomiques. Sélection de 22 adresses métropolitaines.


Château de Vincennes

L’Ours / Coup de coeur Atabula
à 5 minutes
50€-110€

Après le succès de Qui Plume La Lune, sa table du 11e arrondissement de la capitale, Jacky Ribault s’est lancé dans un nouveau défi, en banlieue cette fois-ci, dans une rue calme de Vincennes. Il improvise des menus gastronomiques dans une salle au magnifique décor dépaysant. Une très belle table étoilée. 

Pratique – 10 rue de l’Église, Vincennes (94) – 01 46 81 50 34 – Site web 


Reuilly Diderot

Sélune
à 7 minutes 
21€-50€

Fraîchement installée dans ce beau bâtiment du bas de la rue de Montreuil, Bérengère Favart propose une cuisine simple mais efficace à prix accessible ! Compter 50 euros pour un menu dégustation en cinq services, 21 euros pour une formule entrée/plat/dessert au déjeuner. Sur la carte, carpaccio de Saint-Jacques ; maquereaux à la flamme ; tatin d’endives, et autres plats classiques de la cuisine bistronomique. Mention spéciale aux belles bouteilles, majoritairement natures et en biodynamie.

Pratique – 37 rue de Montreuil, Paris 11e arr. – 01 43 72 42 32 – Site web


Nation

Les Pères Populaires
à 7 minutes
10€-25€

Pour boire un verre et picorer quelques assiettes simplistes, ce rade de la rue de Buzenval est l’endroit idéal. Si les canapés déchirés et les fauteuils délabrés sont la plupart du temps occupés par les habitués, l’ambiance s’exporte généralement aussi à l’extérieur. L’après-midi, le lieu mute en une sorte d’espace de co-working où il est possible de s’offrir de bons verres de vin pour quelques sous. 

Pratique – 46 rue de Buzenval, Paris 20e arr. – 01 43 48 49 22


Gare de Lyon – Lire notre sélection complète

Amis gastronomes en transit à la gare de Lyon, ce ne sont pas une ou deux tables que nous pouvons vous recommander, mais une vingtaine ! Le Quincy, le Train Bleu ou encore la Table de Bruno Verjus, retrouvez notre sélection ici : 20 adresses où manger près de la gare de Lyon en 2020


Bastille

Restaurant H / Coup de coeur Atabula
à 3 minutes
35€-100€

Cadre épuré et menu imposé dans ce restaurant gastronomique à deux pas de la place de la Bastille. Avec trois formules en 3,5 et 7 services, le chef Hubert Duchenne adapte chaque jour son offre. Formé sous la houlette d’Alain Ducasse, Jean-Louis Nomicos, Olivier Nasti, Jean-François Piège et Akrame Benallal, il a été élu jeune talent Gault&Millau en 2015. Une belle table.

Pratique – 13 rue Jean Beausire, Paris 4e arr. – 01 43 48 80 96 – Site web


Saint-Paul

Miznon
à 4 minutes
10€-20€

Réputée pour son chou-fleur grillé, cette petite adresse est un haut-lieu de la gastronomie israélienne de la capitale. Prévoir de l’attente devant cette devanture qui ne paye pas de mine dans l’une des belles rues piétonnes du Marais

22 rue des Ecouffes, Paris 4e arr. – 09 71 34 53 84 – Page Facebook


La Belle Hortense
à 6 minutes
10€

Amateur de littérature et de vin, voilà une adresse qui saura vous ravir. Ce microscopique bar, créé par le restaurateur engagé Xavier Denamur et une ancienne chargée de relations presse pour les éditions Actes Sud, se la joue aussi librairie. L’occasion de feuilleter de beaux ouvrages ou d’assister à des lectures, dédicaces et expositions, le tout un verre à la main. 

31 rue Vieille du Temple, Paris 3e arr. – 01 48 04 71 60 – Site web


Chatelet

Le Pied de Cochon
à 3 minutes
50€

L’esprit parisien réside sans doute dans ces lieux. En tout cas, Le Pied de Cochon est peut-être l’une des brasseries les plus réputées à l’étranger. Habit des serveurs et décor vieillots, assiettes simplissimes et prix qui grimpent en flèche : on s’y attable pour l’expérience et le charme de l’institution. 

6 rue Coquillière, Paris 1e arr. – 01 40 13 77 00 – Site web


Louvre-Rivoli

Yam’Tcha
à 2 minutes
150€-200€

Est-il encore nécessaire de présenter Adeline Grattard ? La cheffe étoilée passée par l’Astrance de Pascal Barbot joue depuis 2009 sa propre interprétation d’une cuisine fusion franco-asiatique qui a su convaincre la critique. La série Chef’s Table lui a consacré un épisode : un bon moyen de comprendre l’univers de la quadragénaire et de son mari avec qui elle dirige le restaurant. 

121 Rue Saint-Honoré, Paris 1e arr. – 01 40 26 08 07 – Site web


Clover Grill
à 2 minutes
60€-70€

Voilà l’une des nombreuses adresses annexes de Jean-François Piège dans la capitale. Ici, le chef doublement étoilé expose toute la maîtrise de son rapport à la flamme. Belles pièces de bœuf saisies sur la braise, volailles cuites à la broche, hors-d’œuvres et rares légumes constituent la carte de cette adresse au beau décor. 

6 rue Bailleul, Paris 1e arr. – 01 40 41 59 59 – Site web


Le Garde-robe
à 2 minutes
20€-30€

Amateurs de vin nature, en voilà un haut lieu à Paris. Dans l’adresse à la belle devanture boisée, ce sont les quilles qui sont à l’honneur, mais le chef anglais de la maison propose aussi de jolies assiettes colorées, simples mais inventives : magret à l’orange et à la sauce soja, saumon gravlax, échine de porc rôti aux abricots séchés et miel. Tout ce que l’on attend d’un néo-bistrot réussi. Comptez 19 euros pour le menu entrée-plat-dessert au déjeuner. Le soir, la cuisine propose des planches de charcuteries, de fromages et quelques friandises sucrées.

41 rue de l’Arbre Sec, Paris 1e arr. – 01 49 26 90 60 – Site web


Palais Royal-Musée du Louvre

Brasserie du Louvre-Bocuse
à 1 minute
50€-60€

Il plane depuis septembre 2019 sur Paris comme un léger goût de cette cuisine classique qu’était capable d’exécuter Paul Bocuse dans son restaurant de Collonges-au-Mont-D’Or. Et pour cause, le groupe lyonnais a repris l’ancienne Brasserie du Louvre pour en faire son relais parisien. Au menu, les traditionnelles quenelles, mais aussi le saucisson en brioche ou le foie de veau. Du classique dans un joli cadre de brasserie luxueuse.

Hôtel du Louvre, 1 place André Malraux, Paris 1e arr. – 01 44 58 37 21 – Site web


Tuileries

Drouant
à 9 minutes
50€-70€

Cuisine ultra-classique dans cette adresse mythique qui accueille encore chaque premier mardi du mois, et ce depuis plus de cent ans, les jurés du prix Goncourt. L’occasion de croquer une table historique, où filet de bœuf, Saint-Jacques, vol au vent et ris de veau se partagent la carte. 

16-18 Rue Gaillon, Paris 2e arr. – 01 42 65 15 16 – Site web


Le Rubis
à 3 minutes
15€-30€

Alerte au rade ! Comptoir en zinc, bouteille de rouge et plats d’une simplicité déconcertante semblent être les mots d’ordre de ce petit bistrot de quartier, comme perdu entre toutes les adresses de luxe. 

10 rue du Marché Saint-Honoré, Paris 1e arr. – 01 42 61 03 34 


Balagan
à 2 minutes
50€-70€

Bienvenue dans une des tables les plus tendances de Paris. Ici, le chef israélien Assaf Granit fait parler ses origines dans l’assiette avec calamars, artichauts, aubergines grillées et agneaux. En période de Fashion Week, le lieu est pris d’assaut par les jeunes férus de mode et de gastronomie venus du monde entier pour déguster cette cuisine endiablée et les multiples cocktails. Pensez à réserver ! 

9 rue d’Alger, Paris 1e arr. – 01 40 20 72 14 – Site web


Concorde

L’Écrin
à 2 minutes
200-250€

Amateurs de cuisine de palace, le nouveau chef exécutif de l’Écrin Boris Campanella interprète sa propre vision des classiques du genre : homard, turbot rôti ou encore tourte de colvert. De quoi ravir les amoureux du luxe, dans le magnifique décor du palace parisien le plus récemment refait à neuf.

10 place de la Concorde, Paris 8e arr. – 01 44 71 15 30 – Site web


Champs-Élysées – Clémenceau

Le Pavillon Ledoyen et ses trois expériences
à 3 minutes
150€-400€

En juin 2018, le chef aux multiples adresses étoilées Yannick Alléno s’est lancé dans l’aventure sushi. Quelques mois plus tard, il obtenait sa première étoile dans le guide Michelin en plaçant ce comptoir entre les mains de Yasunari Okazaki et la seconde l’année suivante. Pari réussi aussi pour PavYllon, son comptoir gastronomique français qui décroche son première astre dans la sélection 2020. Quant à l’adresse mythique triplement étoilée, le chef continue d’y réaliser son travail sur les sauces et les extractions : sa marque de fabrique. Au total, Yannick Alléno compte donc six étoiles dans son pavillon qui devient ainsi l’adresse la plus étoilée de la capitale. À noter que le restaurant gastronomique n’est ouvert au déjeuner que le jeudi et le vendredi. 

8 Avenue Dutuit, Paris 8e arr. – 01 53 05 10 30 – Site web


George V

Copenhague 
à 2 minutes
60€-100€

Il y a comme un vent nordique qui souffle sur l’avenue des Champs-Élysées. Depuis le premier étage de la Maison du Danemark, le chef Andreas Møller travaille en collaboration avec les Frères Jego pour son menu aux fortes influences maritimes. Dans l’assiette comme dans la décoration, la place est à l’épure et au minimalisme naturel. 

142 avenue des Champs-Élysées, Paris 8e arr. – 01 44 13 86 26 – Site web


Restaurant Pierre Gagnaire
à 3 minutes
160€-400€

Installé dans la rue Balzac depuis 1996 suite à l’échec économique de son restaurant stéphanois, Pierre Gagnaire y a tout de suite décroché trois étoiles. Le chef féru d’art prépare dans ce magnifique restaurant une cuisine inventive aux bases classiques. Comptez une centaine d’euros pour le menu déjeuner. Les prix s’envolent le soir. 

6 rue Balzac, Paris 8e arr. – 01 58 36 12 50 – Site web


Le Four Seasons George V
à 5 minutes

150€-400€

Si l’hôtel affiche cinq étoiles et la distinction palace, les cuisines du 31 avenue George V aussi peuvent accrocher cinq macarons à leur devanture grâce à Christian Le Squer (3 étoiles au Cinq) et ses lieutenants Simone Zanoni (une étoile au George) et Alan Taudon (un astre à L’Orangerie). Longtemps, le Breton a pu se targuer d’être le lieu le plus distingué par le guide Michelin de la capitale, avant d’être dépassé le 27 janvier dernier par Yannick Alléno. On y déguste une belle cuisine bourgeoise de palace dans des assiettes tirées à quatre épingles par le chef breton. Le tout dans un cadre exceptionnel. 

31 avenue George V, Paris 8e arr. – 01 49 52 70 00 – Site web


Franklin Roosevelt

Le Clarence
à 2 minutes
90€-320€

Petites assiettes satellites, goûts prononcés et un décor aux antipodes de la cuisine de ce chef hors pair qu’est Christophe Pelé : voilà la recette réussie qu’a mis en place le Domaine Clarence Dillon pour décrocher des étoiles. Si l’hôtel particulier peut fièrement arborer ses deux astres, il semble déjà à la chasse à la troisième.

31 avenue Franklin Delano Roosevelt, Paris 8e arr. – 01 82 82 10 10 – Site web


Lasserre
à 3 minutes
150€-300€

Est-ce là le choix de l’assiette ou celui de la réputation ? Certes, Lasserre a dû dire adieu à deux de ses trois étoiles, mais le cadre est resté somptueux. Avec sa grande verrière qui inonde la salle de lumière, cet hôtel particulier dispose de l’un des plus beaux cadres de la capitale. L’occasion de croquer un bout d’histoire.

17 avenue Franklin Delano Roosevelt, Paris 8e arr. – 01 43 59 02 13 – Site web


Charles de Gaulle – Etoile

Atelier Robuchon Étoile
à 6 minutes
50€-100€

Le chef multi-étoilé n’est plus, mais son âme subsiste dans ses restaurants à travers le monde. Et pour preuve ! Dans son atelier de l’Étoile, le concept qu’il a décliné depuis le début des années 2000 continue à vivre avec succès : cette année, le guide Michelin lui a même offert une seconde étoile. Un comptoir, de petites assiettes et un cadre noir et rouge : voilà la recette. 

133 avenue des Champs-Élysées, Paris 8e arr. – 01 47 23 75 75 – Site web


À lire sur Atabula20 adresses où manger près de la gare du Nord en 2020


Photographie – DR

Haut de page