« La tête à l’envers » pour protéger ses vins sans sulfites

Jean-Pierre Valade, co-propriétaire du château La Croix des Pins à Mazan (Vaucluse) a mis au point un processus pour protéger sa cuvée sans sulfites / Article réservé aux abonnés Atabula+
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.

Atabula 2019 - contact@atabula.com

Haut de page