« La musique prend toute sa valeur lorsqu’il y a des silences » : entretien avec Maximilien Nièpce

Pour s’imposer, la musique doit s’adapter à la configuration des lieux et à la clientèle, explique le patron de la société de design musical Spectre / Article réservé aux abonnés ATABULA +
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page