Plateformes de livraison de repas à domicile : nouveaux Restos du Coeur des temps confinés ou grand Satan du capitalisme ?

Dans un texte relayé sur les réseaux sociaux en fin de semaine dernière, de nombreux collectifs, parmi lesquelles Slow Food, la CGT ou encore le CLAP (Collectif des livreurs autonomes de Paris) appellent à la fermeture des plateformes numériques de livraison de repas à domicile en cette période de confinement. Dans cette bataille mettant en cause l’avarice des géants du milieu face aux risques sanitaires pour les livreurs, c’est indirectement l’indemnisation de ces travailleurs ubérisés et l’avenir de la filière qui sont donc aussi jouées / Article réservé aux abonnés ATABULA+.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page