Centres commerciaux : la restauration rapide exige une annulation des loyers plutôt qu’un report

Un collectif d’une dizaine d’enseignes de restauration rapide et leur cabinet de conseil Gouache Avocats font pression sur les bailleurs institutionnels qui exigent l'ouverture des restaurants et le paiement (reporté) des loyers. Article réservé aux abonnés ATABULA+.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page