Vous comparer au couple Balkany, quelle erreur ! David (Sinapian) et Nicolas (Chatenier), toutes mes excuses…

Non, franchement, vous comparer au couple Balkany, quelle erreur ! David et Nicolas, permettez-moi que je vous appelle par vos prénoms – on ne va pas se mentir, nous nous connaissons bien… -, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses. Platement même. Comment vous comparer avec « un couple de personnalités politiques ayant défrayé récemment l’actualité judiciaire, condamné en appel et à titre définitif pour fraude fiscale à des peines de prison ferme et d’inéligibilité » comme tu l’écris si bien, David, dans ton droit de réponse envoyé par ton avocat ? Impossible, et chacun le sait bien. C’est tellement gros que, finalement, cela ne peut relever que de la satyre, hein David. Comparaison n’est pas raison bien évidemment. Tu m’en veux ? Il ne faut pas. 

Certes, tu n’as pas été condamné par le moindre tribunal, mais avouons quand même que tout n’est pas d’une immense limpidité au sein des Grandes Tables du Monde (GTDM). Nicolas, ton délégué général, a même avoué, quand j’enquêtais sur les GTDM, qu’il y avait eu des « conneries », le mot est de lui. Au moins, lui, il a accepté de me répondre et même de déjeuner avec moi, comme au bon vieux temps. David, toi, tu refuses malheureusement tout échange, je le regrette sincèrement. Tout comme je regrette le silence de nombreuses personnes dès qu’il s’agit de parler de toi, de tes choix politiques au sein de l’association, de ton management dans le groupe Pic. Y aurait-il tant de choses à cacher derrière la citadelle valentinoise ? Pourtant, j’ai eu la chance d’y être invité à plusieurs reprises, d’y passer de très jolis moments avec Anne-Sophie. Mais dès la première question dérangeante, hop hop, on éteint et on s’en va. Tu comprendras aisément, cher David, qu’il y a de quoi être étonné. Quant à écrire, toujours dans ton droit de réponse, que mes articles (argumentés et contextualisés) participent « d’une intention particulièrement malveillante et d’une entreprise de déstabilisation initiée il y a déjà plusieurs mois qui est à la fois outrageante et injurieuse », là, je dis non.

David, qu’est-ce qui est le plus outrageant et injurieux : s’en aller cuisiner en Arabie saoudite contre la modique somme de 80 000 euros pour une soirée de gala, en oubliant ostensiblement la condition des Saoudiennes ; ou dénoncer dans un article le grand écart entre les prises de position d’une cheffe féministe sur papier glacé et son choix de prendre un gros chèque pour cuisiner dans un pays qui tue femmes et enfants aussi facilement que l’on écrase une mouche ? Si c’est cela que tu appelles une « entreprise de déstabilisation », alors oui, je le revendique haut et fort ! Je me rappelle aussi d’un article sur Atabula, en décembre 2018, où j’expliquais qu’Anne-Sophie Pic était « une icône abimée ». En cause ? Le management très limite des chefs de cuisine, les horaires à rallonge, un turnover de dingue (il suffit de voir la longue liste des postes sans cesse à pourvoir au sein de votre groupe…)  et une cheffe qui ouvre partout à travers le monde et qui n’est donc plus nulle part. Après cet article, au regard des témoignages reçus, je sais que les mots étaient justes. Et, rappelons-le, tout a été également écrit, à la même époque, dans le journal Libération. Si c’est cela que tu appelles une « entreprise de déstabilisation », alors oui, encore, je le revendique haut et fort ! Enfin, pour en revenir aux GTDM, tu as été élu en toute légalité, preuve d’huissier ! Mais le nombre de démissions l’année précédente, les tumultes (et le mot est faible) précédents votre Congrès annuel, le non respect des statuts en maintenant des tables non étoilées ou à une seule étoile (mais politiquement proches de toi) ou des amitiés historiques qui disparaissent à cause de ta politique dictatoriale (comme avec Jean-François Piège, l’ami de 30 ans….), tout cela montre bien qu’il y a beaucoup à dire. Encore et encore. 

Mais qu’importe. Laissons les Balkany et leurs turpitudes là où ils sont. Je crois que, au regard de ce billet d’humeur et des différents articles publiés sur Atabula (et ailleurs), l’image de David Sinapian suffit à David Sinapian. En espérant que celle-ci ne te choque pas trop, cher David.

_____

Sur le même sujet Droit de réponse de Monsieur David Sinapian, Président de l’Association Les Grandes Tables du Monde, à l’article intitulé « David Sinapian et Nicolas Chatenier, les Balkany des Grandes Tables du Monde » paru dans le billet d’humeur d’Atabula.com le 30 mars 2020 / Magouilles, absolutisme et petits services entre amis : les Grandes Tables du Monde dans la tourmente avant leur congrès annuel

_____

Photographie – Instagram Nicolas Chatenier

Haut de page