Avis de tempête sur le monde de la communication gastronomique

Honoraires repoussés et revus à la baisse, projets de recrutement à l’arrêt, absence de visibilité... La crise économique provoquée par le coronavirus frappe durement les communicants qui gravitent autour du monde de la restauration et des chefs. Un secteur qui sera sans aucun doute fortement éprouvé / Article réservé aux abonnés ATABULA+
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page