La haute gastronomie est-elle morte avec le Covid-19 ?

Le Covid-19 aura la peau de nombreux restaurants partout en France, cela ne fait aucun doute. Mais mettra-t-il également à mal un pan entier de notre offre de restauration, celui de la haute gastronomie ? Les chefs, les uns après les autres, annoncent qu’ils ne rouvriront pas leur « gastro » pour se concentrer sur des offres plus simples. Est-ce la fin d’un monde ou le début d’une réinvention globale du grand restaurant ? Analyse / Article réservé aux abonnés ATABULA+
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.
Haut de page